In memoriam…

J’ai pensé me taire

J’ai pensé que les mots seraient faibles

J’ai pensé que la peine serait trop grande pour les dire

Seuls quelques mots de poètes me viennent :

A voir ce qu’on fut sur terre et ce qu’on laisse,

Seul le silence est grand ; tout le reste et faiblesse (Alfred de Vigny)

Je me suis souvenu de ton rire amical, mais maintenant

Ton rire est comme un tourbillon de feuilles mortes (Paul Eluard)

C’était ta marque de fabrique, une forme de gentillesse et d’humour

Tu es parti brutalement, nous laissant désemparés

mais riches de combien de beaux souvenirs

C’était toi qui avais permis l’installation à Digne de l’Académie des Langues Anciennes C’est toi qui l’as transférée encore à Pau

Tu faisais ton cours d’hébreu avec passion

Tu avais accepté d’être directeur de l’Académie

et tu faisais tout pour qu’elle soit un lieu de culture et d’amitié

Tu étais toujours plein d’entrain pour tous les apéritifs et tous les banquets

Et tu es mort en sortant du restaurant

Nous ne pourrons plus trinquer à ta santé

Il ne nous reste plus que le souvenir de ta grande humanité

Shalom, Philippe !

 

Christian Boudignon & Sydney Aufrère

Philippe Cassuto lors de l’édition 2018 de l’Académie des langues anciennes, à Pau (crédit photographique: Nouar Barakat).

Des journées scientifiques sont prévues en hommage à Philippe, les 21, 22 et 23 avril 2021. Le programme en est donné ci-dessous:

Actualité des langues de l'Orient ancien et de la Bible

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search